isabelleboulotonlepennec@gmail.com

37 rue Julien favard Riom

0611535157

Doula

La Vague des Mères

Des questions ? c’est par ici!

 

Exemples de questions à me poser pendant notre premier rendez-vous 


Quelle est votre philosophie de la naissance et de l’accompagnement des femmes, de leur partenaire, de leur famille ?
Parlez-moi de votre expérience professionnelle ?
Quelle est votre connaissance du corps médical et vos rapports avec lui ? Quelle formation avez-vous suivie ?
Quelles sont les techniques de confort et autres choses que vous proposez ?
Pouvons-nous nous rencontrer pour discuter de nos projets pour la naissance et du rôle que vous auriez en nous accompagnant ?
Pouvons-nous vous appeler avec des questions ou des préoccupations avant et après la naissance ?
Dans quelle période êtes-vous disponible 24h/24h pour nous ?
À quel moment du travail essayez-vous de rejoindre la femme ?
Venez -vous à domicile ou nous rejoignez-vous à l’hôpital ?
Nous rencontrons-nous après la naissance pour en reparler et répondre à nos questions ?
Quelles sont vos compétences pour la période postnatale pour la mère, l’allaitement, pour bébé, etc…?


Questions à vous poser après notre rencontre


Vous sentez-vous bien en ma présence?
Je vous inspire confiance ?
Aimez-vous que je soit à vos côtés, que je vous accompagne ?
Et votre partenaire, comment réagit-il à l’idée de la présence d’une accompagnante à la naissance ?
En ma présence vous sentez-vous libre et capable de vous mouvoir, de vous exposer, de me questionner, de parler, de vous confier, de vous opposer.

 

En quoi l’accompagnante à la naissance n’est pas une Sage-femme ?

 

Le métier de sage-femme est réglementé et il garantit le suivi médical de grossesse alors que moi j’ accompagne la femme enceinte et le couple dans une dimension émotionnelle et pratique.
Je ne peux pas prescrire, ni diagnostiquer, ni vous examiner!

“L’ Accompagnante à la naissance et à la périnatalité consiste à : informer, accompagner, soutenir physiquement et moralement, aider si besoin à ouvrir la communication entre les parents et le corps médical, écouter, accueillir les émotions… Elle ne prend pas de décision à la place des parents et ne doit en aucun cas chercher à les influencer.”

 

L’accompagnante et la sage-femme sont complémentaires dans un accompagnement complet, global et continu de la naissance.
Je souhaite collaborer avec votre Sage femme sous ses directives lors de votre accouchement à domicile ou en structure hospitalière avec l’accord du personnel en place.
Je suis auxiliaire de puériculture diplômée d’Etat ayant travaillé en salle des naissances sous l’autorité des Sages femmes.

 

L’accompagnante à la naissance, ou en allaitement est-elle remboursée par la Sécurité Sociale ?


Non, pas en France, l’accompagnante à la naissance est hors du champ de compétences médical.
Par contre les parents peuvent me rémunérer via le système du CESU (Chèque Emploi Service Universel) qui permet aux parents de bénéficier d’une déduction d’impôt ou d’un crédit d’impôt.
Il est possible d’utiliser la prime naissance, la prime de Mutuelle, de proposer mes services sous forme de bon cadeau dans votre liste de naissance ou par une réservation sur mon site.


L’accompagnante à la naissance aide t elle pour vivre un accouchement physiologique?


Des études ont déjà démontré que la présence d’une accompagnante à la naissance pendant l’accouchement permet de réduire les interventions médicales comme la péridurale, la césarienne, la ventouse et les forceps.


« Je suis au tout début de ma grossesse et j’ai sans cesse envie de dormir ? Je me demande si c’est normal ? »


Le coup de pompe au cours de la journée est un le signe caractéristique d’un début de grossesse ! Ce phénomène est directement lié aux bouleversements hormonaux de votre corps au premier trimestre. Cette fatigue s’estompe en général après le troisième mois.


« Est-il possible de faire l’amour quand on est enceinte ? Certaines positions peuvent-elles faire mal au bébé ? »


La nature a tout prévu : le col de l’utérus est placé très haut dans le vagin, il est fermé par le bouchon muqueux.
Votre bébé et votre utérus ne sont donc pas menacés par l’activité sexuelle.
Lorsque la grossesse se déroule normalement, il est tout à fait possible de faire l’amour comme vous le souhaitez.
Sans oublier l’effet bénéfique de l’ocytocine pour vous et pour bébé.
En revanche, certaines situations pathologiques nécessitent de suspendre les rapports sexuels : risque de fausse couche, de saignements ou de MAP.

Votre sage femme vous le précisera.


La toxoplasmose c’est quoi?


Généralement asymptomatique, la toxoplasmose est dû à un parasite. Contractée pendant la grossesse, ses complications peuvent avoir un impact sur le fœtus. C’est pourquoi les femmes enceintes doivent bénéficier d’une sérologie toxoplasmose en début de grossesse.